Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

Les conditions de la nouvelle prime covoiturage en 2024

Publié le 1 Mars 2024
Prime Covoiturage 2024 : Décryptage des nouvelles conditions

La prime covoiturage est une aide de l’État mise en place en 2023. L’objectif ? Inciter les automobilistes à avoir recours au partage de trajet. Néanmoins, des changements sont à prévoir cette année. Quels sont-ils ? Éléments de réponse dans cet article.

Nouvelle prime covoiturage 2024 : modification de la distance

Fin 2022, l’État a lancé un Plan national du covoiturage du quotidien. Cette pratique a en effet une double utilité : réduire les émissions de gaz à effet de serre et les nuisances liées à la voiture, mais aussi diminuer le coût de ce moyen de transport pour les chauffeurs comme pour les passagers. Parmi les engagements annoncés : une prime covoiturage de 100€ pour les primo-conducteurs, financée par les Certificats d’Économie d'Énergie (CEE).

Lors de son instauration, celle-ci était ouverte à tous les conducteurs s’inscrivant sur une plateforme agréée. Le kilométrage n'était pas pris en compte. Mais en décembre 2023, Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a déclaré que seuls les trajets courts seront éligibles.

La somme allouée doit davantage pousser les automobilistes à covoiturer pour leurs déplacements quotidiens. En effet, 70 % des trajets domicile-travail sont par exemple effectués avec les voitures des particuliers. Le gouvernement voudrait passer de 900 000 voyages covoiturés par jour à 3 millions en 2027. C’est la raison pour laquelle la distance maximale est désormais de 80 kilomètres.

Conditions d’acquisition des 100€ de la prime covoiturage

La prime covoiturage de 100 € est versée sous certaines conditions. Tout d'abord, elle s’adresse uniquement aux conducteurs nouvellement inscrits sur une plateforme de covoiturage. Donc, si vous êtes passager ou si vous avez déjà effectué des trajets sur une plateforme éligible, vous n’êtes pas concerné. En ce qui concerne l’automobiliste, il doit bien sûr posséder le permis de conduire.

Quand nous parlons de plateforme éligible, cela signifie qu’elle doit faire partie de la liste fournie par l’État. Vous pouvez la consulter sur le site du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires sur la page dédiée au covoiturage. Nous retrouvons par exemple BlaBlaCar Daily, Citygo, Ecov, Mobicoop ou bien encore Klaxit.

Fonctionnement du versement

La prime covoiturage de 100 € est versée en deux fois. Le premier montant de 25 € est réglé lors du premier trajet, et le reste, soit 75 €, après le dixième trajet. Ce dernier doit être réalisé dans les trois mois. Notez que la prime ne peut être touchée qu’une seule fois. Ainsi, même si vous changez de site de covoiturage, vous n’y aurez plus droit. De même si vous avez déjà bénéficié d’une aide sur l’une de ces plateformes auparavant (chèques carburant ou chèques-cadeaux des opérations CEE).

Concrètement, comment allez-vous recevoir ces 100 € ? Selon les plateformes, elle est payée sous forme monétaire ou en bon d’achat directement sur le site ou l’application de covoiturage. Renseignez-vous donc bien en amont sur les conditions de versement.

Ajoutons que vous pouvez peut-être profiter d’autres aides que la prime de covoiturage :

  • prise en charge du déplacement en covoiturage par l’employeur (jusqu’à 800€ dans le privé et forfait de 300 € dans le public).
  • aides des collectivités dans certaines zones géographiques. Il peut s'agir de la gratuité pour les passagers de covoiturage ou d'une prime par passager pour les covoitureurs. Pour plus de détails, vous pouvez consulter le document mis à disposition par le gouvernement.

En résumé, l’État se concentre en 2024 sur les courts trajets concernant la prime covoiturage. En limitant la distance à 80 km, il espère changer les habitudes des automobilistes et ainsi faire baisser les émissions de CO2 et les dépenses liées au transport. Cependant, vérifiez bien les critères pour savoir si vous êtes éligible.

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne