Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

Achat voiture d’occasion : comment reconnaître un compteur frauduleux ?

Publié le 11 Mars 2024
Achat voiture d’occasion : repérer un compteur km trafiqué

Acheter un véhicule d’occasion peut vous exposer à des risques d’arnaque. Parmi les fraudes les plus courantes sur le marché de l’occasion, il y a la modification du compteur kilométrique. Pour vous éviter cette mauvaise surprise, il est important d’effectuer des vérifications à l’achat. Guichet Carte Grise vous livre ses astuces pour repérer un faux kilométrage.

Compteur kilométrique frauduleux : de quoi parle-t-on ?

Lorsque l’on parle de « compteur kilométrique frauduleux », on fait référence à une arnaque visant à modifier le kilométrage réel du véhicule.

Concrètement, le propriétaire baisse le kilométrage affiché sur le compteur de la voiture pour la faire paraître moins usée. Et ainsi, pouvoir la vendre à un meilleur prix et en tirer un bénéfice plus important par rapport à son âge et sa valeur réelle.

Selon les données de CarVertical, il est estimé que 3,27 % des véhicules de seconde main présentent un compteur truqué en France. Parmi les modèles les plus trafiqués, on retrouve la Porsche Panamera, l’Audi A8 et l’Audi R8. Mais aussi, des voitures citadines comme la Renault Clio, la Peugeot 308, la Renault Twingo ou encore la Peugeot 207.

Quels sont les risques liés à un faux kilométrage sur un véhicule d’occasion ?

L’étude précise, qu’en moyenne, l'arnaque au compteur supprime près de 60 000 kilomètres. Un chiffre élevé pour tromper facilement l’acheteur et lui fait croire que la voiture n’est pas si usée. Il faut savoir que l’usure d’une voiture s’évalue selon son kilométrage.

Un faux kilométrage masque donc le véritable état d’usure du véhicule. Il est difficile de repérer les pièces à changer. Le conducteur prend ainsi le risque de rouler avec des pièces usées, défaillantes. Par conséquent, l’automobiliste, les passagers et les usagers de la route peuvent être exposés à un véritable danger.

Bon à savoir : Modifier le kilométrage d’une voiture ou le ramener au chiffre zéro est interdit en France, même en cas de changement de moteur. Dans ce dernier cas, le propriétaire doit fournir une facture prouvant le kilométrage du nouveau moteur.

Reconnaître un compteur trafiqué : nos conseils

Si vous comptez acheter une voiture d’occasion, il existe plusieurs vérifications à effectuer pour détecter une modification illégale. Et ce, que le véhicule soit équipé d’un compteur kilométrique numérique ou analogique.

En tant qu’acheteur, vous pouvez également demander l’avis d’un professionnel qui procédera à une vérification approfondie de la voiture.

Demander le rapport HistoVec du véhicule

Pour lutter contre les compteurs trafiqués et favoriser la transparence, l’État a mis en place le rapport Histovec. Ce document officiel permet de recenser et de partager l’historique du véhicule. Il y est mentionné l’ensemble des faits enregistré dans le fichier SIV (Système d’immatriculation des véhicules), à savoir :

  • La date de mise en circulation,
  • Les changements de propriétaire,
  • La situation administrative,
  • Les contrôles techniques et les relevés kilométrages certifiés,
  • Les sinistres ayant mené à des réparations.

Afin d’acheter votre véhicule d’occasion en toute confiance, n’hésitez pas à demander ce rapport au vendeur.

Si un élément est manquant, vous pouvez vous rendre dans le garage de référence et demander des informations aux professionnels.

Le rapport HistoVec est un moyen fiable et gratuit pour obtenir les informations sensibles liées au véhicule, notamment le kilométrage réel. Si vous notez une différence entre le kilométrage indiqué par le document et celui du compteur, méfiance !

Vérifier les factures et le carnet d’entretien

Autre point de contrôle : le carnet d’entretien et les factures. Ils permettent de rendre compte des contrôles techniques et des révisions effectués par les garagistes, mais aussi de vérifier la cohérence du kilométrage. Si vous remarquez une augmentation anormale du kilométrage au fil des années, soyez vigilant.

Aussi, il est recommandé d’inspecter l’état général de la voiture. Pédales défectueuses, pommeau de vitesse abîmé, sièges usés, traces de rouille sur la carrosserie… Ces éléments vous donnent une indication sur l’état d’usure du véhicule.

Par ailleurs, faites attention au carnet d’entretien falsifié et aux fausses factures ! Des vendeurs peu scrupuleux peuvent fournir des faux documents.

Analyser l’affichage kilométrique

Si la voiture est équipée d’un compteur analogique, il suffit de contrôler l’alignement des chiffres. Ce type de compteur était facile à trafiquer. Si les chiffres semblent être décalés, le compteur a pu être démonté et dans ce cas, modifié.

Pour les modèles numériques, la modification du kilométrage est plus difficile, elle se fait via la prise OBD. Il faut alors brancher un outil de diagnostic auto qui se connecte à l’ordinateur de bord pour vérifier si le compteur a été trafiqué.

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, contrôlez ces différents points pour éviter de tomber sur un compteur trafiqué. De manière plus générale, méfiez-vous des voitures vendues à un prix trop éloigné de celui du marché pour le même nombre de kilomètres.

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne