Service agréé et habilité par le Trésor Public et le Ministère de l'Intérieur indépendant de l'Administration. Possibilité d'effectuer vos démarches sur service-public.fr.

Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Une question ? 0 890 40 48 48

(0.80€ / min + prix appel, disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h)

Habilitation

Comment vendre une voiture gagée ?


Image de l'article : Voiture gagée : comment la vendre ?

Lorsqu’un véhicule est gagé, il est généralement impossible de le vendre. Le propriétaire devra d’abord régler la situation, avant d’obtenir un certificat de situation administrative prouvant que la voiture peut être vendue. Pourquoi un véhicule est gagé ? Quelles sont les situations bloquant la vente d’une voiture ? Comment lever une opposition ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour vendre un véhicule gagé.


Peut-on vendre une voiture gagée ?


Une voiture est dite « gagée » lorsqu'un créancier dispose d'une garantie sur celle-ci. En règle générale, cela signifie que le véhicule a été acquis via un crédit-bail - comme une location avec option d'achat (LOA) par exemple - et que le crédit n'a pas encore été remboursé dans son intégralité. Dans cette situation, l'organisme financier dispose d'une créance sur la voiture, empêchant son propriétaire de la revendre.


Dans la plupart des cas, il est impossible de revendre une voiture si celle-ci est gagée. Néanmoins, l'organisme de crédit peut parfois autoriser la revente du véhicule si le nouveau propriétaire s'engage à assumer le solde du crédit restant à rembourser. Si ce n’est pas le cas, le certificat de non-gage du véhicule – qui doit obligatoirement être fourni lors d’une vente automobile – portera la mention « Véhicule gagé », indiquant à l’éventuel acheteur qu’il ne pourra pas immatriculer la voiture d’occasion.


Voiture gagée : comment lever une opposition ?


Il faut également savoir que d’autres situations peuvent bloquer administrativement une vente. En effet, plusieurs raisons sont susceptibles d’empêcher le transfert de la carte grise et donc la revente du véhicule.




  • La voiture est gagée : comme nous l'avons vu précédemment, cela signifie que le crédit-bail ayant permis l'achat du véhicule n'a pas encore été remboursé. Pour lever le gage et pouvoir vendre la voiture, il faudra donc au préalable solder le crédit auprès de l'organisme prêteur. Dans le cadre d’une LOA, il s’agira généralement d’une banque ou d’un établissement financier partenaire du concessionnaire.


  • Il existe une opposition judiciaire : cette situation intervient lorsque le véhicule est inscrit au FVV (Fichier des véhicules volés). La vente sera impossible tant que la voiture est présente sur ce fichier. Dès que le véhicule est retrouvé par les forces de l'ordre et restitué à son propriétaire, l'inscription au FVV est automatiquement levée, permettant sa vente.


  • Le véhicule fait l'objet d'une opposition par un huissier : cela signifie qu'un huissier de justice a lancé une procédure de saisie à l'encontre du propriétaire, notamment sur son véhicule. Cette démarche survient lorsque le particulier a des dettes auprès d'un tiers. La levée de l'opposition ne peut être décidée que par l'huissier, à condition de rembourser les sommes demandées.


  • Le Trésor Public s'oppose à la vente : dans la plupart des cas, cette situation intervient lorsque le propriétaire du véhicule a déménagé et n'a pas déclaré son changement d’adresse pour la carte grise. C’est également le cas lorsqu’il a des contraventions impayées. Dans les deux situations, il faudra se rapprocher de son centre des impôts afin de régler la situation et de pouvoir vendre le véhicule.


  • Le véhicule est jugé « dangereux » : l'opposition au transfert de carte grise peut également émaner d'un expert automobile. Cela se produit généralement à la suite d'un accident lorsque la voiture est déclarée VEI (Véhicule économique irréparable) ou VGE (Véhicule gravement endommagé). Le propriétaire devra obligatoirement faire réparer son véhicule et procéder à une nouvelle expertise pour qu’il ne soit plus considéré comme VEI ou VGE. Dans le cas contraire, la voiture ne pourra être cédée qu'à un centre VHU (Véhicule hors d'usage) afin de procéder à sa démolition.


Certificat de non-gage : comment l’obtenir pour vendre sa voiture ?


Après avoir fait lever le gage ou l’opposition de transfert de la carte grise sur son véhicule, il est nécessaire de demander un certificat de situation administrative. Il s'agit d'un document qui doit obligatoirement être fourni par le propriétaire lors de la vente de sa voiture. Le certificat de situation administrative fait apparaître toutes les informations relatives à la situation du véhicule et mentionne notamment s'il est gagé ou s'il existe une opposition au transfert du certificat d'immatriculation. Si la vente est autorisée, la mention « La situation administrative du véhicule ne fait apparaître aucune particularité : absence de gage et d'opposition » sera indiquée sur le document.


Avant de faire votre demande de certificat de non-gage, il est également important de savoir que ce document doit avoir moins de 15 jours au moment de la vente de la voiture. Il ne sert donc à rien de s’y prendre trop à l’avance. Pour l’obtenir, vous pouvez passer par HistoVec, un site permettant d’avoir accès à l’historique d’un véhicule. Mise en place par les pouvoirs publics, cette plateforme permet de connaître de nombreuses informations sur une voiture (date de première mise en circulation, liste des propriétaires successifs, caractéristiques du véhicule, etc.), dont sa situation administrative. Pour faire votre demande de certificat de non-gage sur HistoVec, vous aurez besoin de plusieurs informations généralement présentes sur la carte grise du véhicule :



  • l'identité du titulaire du certificat d'immatriculation (nom et prénom dans le cas d'une personne physique, raison sociale dans le cas d'une personne morale) ;

  • le numéro d'immatriculation de la voiture ;

  • la date d’émission du certificat d'immatriculation ;

  • le numéro de formule (indiquée en bas de la carte grise) ;

  • si le propriétaire est une personne morale (entreprise), son numéro SIREN ou SIRET.


Une fois ces informations renseignées, le titulaire de la carte grise peut télécharger le certificat de situation administrative du véhicule. Il ne reste plus qu’à l’imprimer et à le présenter à l’acheteur avec les autres documents obligatoires (procès-verbal de contrôle technique, carte grise, etc.).


Traitement en 24h

Expédition de la carte grise à domicile sous 48h

Alertes temps réel par SMS

Service habilité par le Ministère de l'intérieur
Identité sécurisée et vérifée par
FranceConnect
Une question ?
0 890 40 48 48
(0.80€ / min + prix appel, disponible du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h)
Facilité de paiement
Paiement en 3 fois
Cartes acceptées
Votre carte verte en 5 minutes !

Obtenez votre tarif, 70 assureurs comparés, avec le simulateur de notre partenaire !

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne