Service agréé et habilité par le Trésor Public et le Ministère de l'Intérieur indépendant de l'Administration. Possibilité d'effectuer vos démarches sur service-public.fr.

Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900 Agrément Trésor Public : n°52480

Une question ? 0 890 40 48 48

(0.80€ / min + prix appel, disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h)

Habilitation

Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900 Agrément Trésor Public : n°52480

Le saviez-vous ? Google référence vos plaques d’immatriculation


Saviez-vous que Google était capable de lire les numéros d’immatriculation sur une image, avant de les référencer sur son moteur de recherche ? Ce qui semble tout droit sortir d’un mauvais film de science-fiction est pourtant vrai. Dès qu’une photo montrant une plaque d’immatriculation est postée sur Internet, vous pouvez retrouver le véhicule correspondant en réalisant une recherche sur Google Images. Une fonctionnalité qui a de quoi inquiéter, tant elle pourrait avoir des conséquences sur le respect de la vie privée.


Une expérience amusante… ou effrayante


Depuis peu, une fonctionnalité de Google fait grand bruit : celle d'être capable de retrouver un véhicule à partir d'une plaque d'immatriculation. Pour bien comprendre le principe, nous vous invitons à faire l’expérience par vous-même. Tapez votre numéro de plaque d’immatriculation sur Google Images. Si des photos de votre voiture sont référencées sur Internet – que ce soit sur un blog, sur Facebook ou sur n’importe quel autre site -, il y a de fortes chances à parier que le véhicule ressorte dans les résultats de recherche.


Si l’expérience va en en amuser certains, d’autres vont certainement la trouver effrayante. Et pour cause : cette fonctionnalité remet sur le tapis l’utilisation des données personnelles et peut, dans une certaine mesure, être considérée comme une atteinte à la vie privée. Un sujet d’autant plus inquiétant que tous les véhicules disposeront d’un numéro d’immatriculation à vie avec la fin de l’ancien système d’immatriculation prévue d’ici 2021. Conséquences ? Il ne sera plus possible d’échapper au référencement Google une fois que le moteur de recherche aura indexé une photo de la plaque d’immatriculation.


Reconnaissance des plaques d’immatriculation : comment ça marche ?


L'identification des plaques d'immatriculation à partir d'une photo n'est pas nouvelle. Elle revient néanmoins sur le devant de l'actualité suite à un article publié par le blog américain Jalopnik. Un article dans lequel l’auteur s’inquiète de la facilité avec laquelle il est possible de retrouver un véhicule. Cette fonctionnalité repose sur une technique baptisée ROC pour Reconnaissance optique de caractères (ou Optical character recognition en anglais). Cette technologie est capable de récupérer le texte dans une image, avant de le sauvegarder et de le stocker dans une base de données.


Dans le cas de Google, ce procédé est utilisé pour identifier toutes les plaques d’immatriculation de photos diffusées sur Internet, avant de mettre à disposition cette information aux internautes. Pour éviter de voir sa voiture être référencée sur le moteur de recherche, le plus simple reste de ne pas publier de clichés de son véhicule ou, à la rigueur, de flouter la plaque d’immatriculation. Le problème, c’est que ce n’est pas forcément le propriétaire qui va publier une photo de son véhicule.


Identification des immatriculations : la question de la vie privée


Avec l'identification des plaques d'immatriculation, de nombreux automobilistes se posent la question du respect de leur vie privée. Dans le cas des voitures de collection ou de luxe, il n’est pas rare que des amateurs d’automobile prennent une photo de la voiture dans la rue et la postent sur le web. Sans songer qu’ils peuvent porter préjudice au propriétaire ou qu’ils ont besoin de son autorisation.


En cas d'accident avec un véhicule ayant pris la fuite, le conducteur pourra également être en mesure de retrouver le véhicule concerné via une recherche du numéro d'immatriculation sur Google Images et ainsi retrouver le fautif. Selon les photos publiées de la voiture, il pourra peut-être même identifier son domicile et chercher à se faire vengeance lui-même plutôt qu'à contacter les forces de l'ordre.


Autre élément pouvant poser problème : les véhicules Google Street View, parcourant les villes pour photographier les rues et mettre les clcihés à disposition dans Google Maps, prennent en photo toutes les plaques d'immatriculation qu'ils rencontrent. Si les numéros sont floutés sur Google Street View, il est certain que Google indexe de son côté tous les numéros de plaque et les attribuent à une localisation spécifique. Et dans ce cas, qui pourra dire à quoi serviront ces informations ? Seront-elles revendues à des annonceurs, voire même utilisées à des fins de tracking : la question mérite d'être posée.


Vous disposez encore de l’ancien système d’immatriculation (FNI) et vous avez posté des photos de votre véhicule sur le web ? Dans ce cas, il est toujours temps de faire une demande d’immatriculation en ligne sur Guichet Carte Grise pour profiter d’un nouveau numéro d’immatriculation et ainsi repartir à zéro.


Traitement en 24h

Réception de la carte grise à domicile sous 48h

Alertes temps réel par SMS

Service habilité par le Ministère de l'intérieur
Identité sécurisée et vérifée par
FranceConnect
Une question ?
0 890 40 48 48
(0.80€ / min + prix appel, disponible du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h)
Facilité de paiement
Paiement en 3 fois
Cartes acceptées
Votre carte verte en 5 minutes !

Obtenez votre tarif, 70 assureurs comparés, avec le simulateur de notre partenaire !

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne