Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

Carte grise : le prix augmente en 2024 dans certaines régions

Publié le 8 Février 2024
Prix de la carte grise : quelle augmentation en 2024 ?

Après une première hausse en 2023, le prix du cheval fiscal continue d’augmenter en 2024. Cette année, la revalorisation du certificat d’immatriculation concerne quatre régions françaises. Faire immatriculer votre véhicule vous coûtera donc un peu plus cher selon votre région. Guichet Carte Grise fait le point région par région.

Quelles régions sont concernées par l’augmentation du prix de la carte grise ?

Il faut savoir que le prix du certificat d’immatriculation est fixé selon diverses taxes, dont la taxe régionale déterminée par les conseils régionaux. Celle-ci est calculée à partir du cheval fiscal, qui a augmenté dans certaines régions depuis le 1er janvier 2024.

Il faut savoir que la taxe régionale est la troisième recette fiscale derrière la TVA et la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Elle est également un des leviers principaux sur lequel les régions peuvent encore jouer. En revanche, cette taxe ne peut pas excéder 60 euros.

Cette année, quatre régions de France sont concernées par cette hausse :

  • La Normandie (+31,43 %)
  • L’Île-de-France (+19,07 %)
  • Le Centre-Val de Loire (+10,44 %)
  • Les Hauts-de-France (+4,93 %)

Toutefois, le prix du certificat d’immatriculation reste inchangé dans les neuf autres régions.

Carte grise : le prix du cheval fiscal par région en 2024

Voici un récapitulatif du prix du cheval fiscal en France au 1er janvier 2024 de la région la moins chère à la plus chère :

  • Hauts-de-France : 36,20 €
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 43 €
  • Nouvelle-Aquitaine : 45 €
  • Normandie : 46 €
  • Occitanie : 47 €
  • Grand Est : 48 €
  • Pays de la Loire : 51 €
  • Bourgogne-Franche-Comté : 51 €
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : 51,20 €
  • Île-de-France : 54,95 €
  • Bretagne : 55 €
  • Centre-Val de Loire : 55 €

Dans les DOM-TOM, le prix du cheval fiscal est le suivant :

  • Mayotte : 30 €
  • Martinique : 30 €
  • Guadeloupe : 41 €
  • Guyane : 42,50 €
  • La Réunion : 51 €

Pourquoi la taxe régionale augmente ?

Hausse des dépenses, baisse des recettes de TVA, décélération des dépenses de fonctionnement… L’équation budgétaire est difficile pour les régions. Ces ressources, pourtant essentielles pour maintenir le niveau d’investissement régional dans les transports, ne suffisent plus. Certaines régions se voient donc obligées de réévaluer la taxe régionale pour trouver le budget nécessaire manquant.

De plus, cette augmentation de la taxe est aussi prévue pour financer une partie des surcoûts énergétiques dans les transports régionaux et les lycées.

Qu’en est-il des exonérations pour les véhicules hybrides, électriques, GPL et E85 ?

Jusqu’à maintenant, la plupart des régions appliquaient une exonération partielle ou totale pour les véhicules aux énergies alternatives.

Cette exonération pour les véhicules GPL, E85 et hybrides est désormais terminée en Normandie et dans le Centre-Val-de-Loire. Elle est toutefois maintenue à hauteur de 50 % dans les Hauts-de-France. Bonne nouvelle pour les propriétaires des véhicules, la carte grise reste gratuite dans les régions PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et en Corse.

Par ailleurs, les véhicules 100 % électriques bénéficient toujours de la gratuité de la taxe régionale. Mais l’avenir de cette exonération fiscale reste incertain. À surveiller les prochaines années…

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne