Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

PTRA et PTAC : définition, différences et réglementations

Publié le 5 Mars 2024
PTRA vs PTAC : Comprendre les différences, définitions et réglementations

Le PTRA et le PTAC sont des notions indispensables si vous souhaitez tracter une caravane pour partir en vacances ou bien encore atteler une remorque à votre voiture. En effet, l’ensemble des véhicules ne doit pas dépasser un poids maximum sous peine d’amende ! Pour être dans les règles, nous vous fournissons dans cet article un éclairage utile sur ces deux termes.

PTRA : Poids Total Roulant Autorisé

Le PTRA (Poids total roulant autorisé) concerne tous les véhicules amenés à tracter une ou plusieurs remorques en train double ou bien un autre véhicule. En effet, il s’agit du poids maximal autorisé d’un ensemble roulant, c’est-à-dire du véhicule à moteur, de sa remorque et de ce qu’ils contiennent tous les deux : le conducteur, les passagers et le chargement. En toute logique, le poids réel du tout ne doit pas dépasser le Poids total roulant autorisé.

Comment connaître votre PTRA ? Il apparaît dans le certificat de conformité du constructeur au moment de l’achat d’un véhicule neuf. Une fois en possession du certificat d’immatriculation (anciennement “carte grise”), recherchez la partie F3 qui correspond à la “Masse en charge maximale admissible de l’ensemble dans l’État membre. d’immatriculation (en kg)”. Notez que si cette section est vide ou est suivie du chiffre “0”, vous ne pouvez tracter aucune charge.

Différence entre le PTRA et le PTAC

Nous venons de voir que le PTRA était renseigné dans la section F3 de votre carte grise. Alors, qu’en est-il de la section F2 et F1 ?

En F2, vous trouvez le PTAC, soit le “Poids Total Autorisé en Charge”. Cette information est présente sur le certificat d'immatriculation du véhicule tractant, mais aussi sur celui du véhicule tracté, que ce soit une voiture, une remorque ou bien encore une caravane. Vous pouvez également la retrouver sur la plaque constructeur d’identification du véhicule. Il correspond au poids que chacun des véhicules, à titre individuel, ne doit pas dépasser, personnes, carburant et chargement compris. Seuls les deux-roues en sont exempts.

Vous avez peut-être remarqué que le nombre inscrit dans la partie F1 est égal à celui de la partie F2. Pourquoi ? Car il s’agit de la même chose. Son appellation, “Masse maximale techniquement admissible”, ou “MMTA” est en réalité la donnée valable au niveau européen et non plus seulement dans le pays dans lequel le véhicule est immatriculé.

Quelles règles s’appliquent sur la route ?

Le PTRA et le PTAC ont une incidence directe sur votre manière de conduire. C’est la raison pour laquelle il est important de les connaître.

La première répercussion est la limitation de vitesse. Par exemple, les véhicules ayant un PTAC ou un PTRA de plus de 3,5 tonnes ne doivent pas rouler à plus de 90 km/h sur les autoroutes ou sur les routes à chaussée séparée, 80 km/h sur les autres routes et 50 km/h en agglomération. Ceux qui dépassent 12 tonnes sont quant à eux limités à 60 km/h sur les routes hors autoroute et agglomération. Il existe également des exceptions pour les transports en commun, les véhicules avec des matières dangereuses, ceux des travaux publics, les engins agricoles, etc. Pour en savoir plus, consultez le Code de la route.

En outre, les remorques ayant un PTAC supérieur à 500 kg doivent posséder leur propre certificat d’immatriculation et une plaque minéralogique pour pouvoir circuler. Pour celles inférieures à 500 kg, elles devront afficher une plaque d’immatriculation identique au véhicule qui la transporte.

Pour le déplacement d’un véhicule en panne, les règles sont les mêmes en ce qui concerne le poids des deux engins. Néanmoins, la vitesse est limitée à 25 km/h, le garage doit être situé à moins de 50 km et vous devez allumer les feux de détresse sur les deux véhicules.

PTRA, PTAC et permis de conduire

Comment savoir si vous avez besoin d’un permis spécifique pour tracter une remorque ou un autre véhicule ? D’abord, rappelons que sans PTRA, vous n’avez pas le droit de tirer de charge. Ensuite, c’est surtout le PTCA qui vous donnera des indications sur la nécessité de posséder un permis autre que le permis B.

  • Ce dernier suffit si le PTAC de la remorque est inférieur à 750 kg ou plus et si le PTAC du groupe véhicule tracteur et véhicule tracté est en dessous de 3,5 tonnes.
  • Si le PTAC de la remorque dépasse 750 kg et que le PTAC cumulé n’est pas plus lourd que 4,25 tonnes, la section additionnelle 96 au permis est obligatoire.
  • Au-delà, il faut passer le permis BE, CE ou C1.

Remarquez que, même avec le bon permis, vous ne pouvez pas tracter un véhicule si le poids de l’ensemble est supérieur au PTRA indiqué sur votre carte grise !

Le PTRA et le PTAC sont donc des piliers essentiels de la réglementation routière. Leur connaissance et leur application vous permettent de tracter des véhicules en restant dans les limites sécuritaires du Code de la route. Et si vous avez besoin d’en savoir plus sur les certificats d’immatriculation pour votre véhicule tracté, n’hésitez pas à lire notre article sur les démarches pour effectuer la carte grise d'une remorque ou d’une caravane. Vous pouvez aussi réaliser les certificats d’immatriculation de ces véhicules directement sur Guichet Carte Grise.

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne