Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

Le retour en force du marché automobile français : bilan 2023

Publié le 29 Janvier 2024
Croissance du marché auto français : bilan 2023

L’année 2023 a marqué un nouveau tournant avec le retour en force du marché automobile français. Pour rappel, ce secteur avait connu une forte baisse au cours des 3 dernières années, notamment à cause de la pandémie de Covid-19. Selon les données publiées par Plateforme automobile (PFA), le marché automobile a connu une croissance de 16,1 % en 2023, avec 1 774 729 unités vendues. Guichet Carte Grise fait le bilan.

Le groupe Stellantis conserve sa place de leader

Le groupe Stellantis, qui possède notamment Peugeot, Citroën, Fiat, Opel et Jeep conserve sa place de leader, avec 27,4 % de part de marché.

Cependant, cette croissance de 1,8 % n’est pas spectaculaire et Renault rattrape doucement son concurrent avec une croissance de 18,3 % et 24,6 % du marché des voitures de particuliers. En troisième position, on retrouve Volkswagen avec une hausse de 25,2 % de ses ventes et 13,9 % de part de marché.

La Renault Clio V en tête des ventes

En 2023, la Renault Clio V prend la première place dans le top des ventes avec 97 471 exemplaires immatriculés. La voiture au losange dépasse la Peugeot 208, qui avait été en tête du marché français de 2019 à 2022. Cette avancée est marquée par une augmentation de 52 % de ses ventes.

Cette année, les deux modèles ont connu d'importantes refontes esthétiques. Cependant, le restylage de la Renault Clio a été lancé plus tôt, ce qui a sans doute été un facteur clé dans son classement en première position. La hausse fulgurante des tarifs de la Peugeot 208 est également un facteur qui a joué un rôle important dans la baisse des ventes. Entre 2019 et 2023, le coût moyen de la Peugeot 208 est passé de 15 500 à 21 300 euros, ce qui représente une augmentation de 37 %.

Une forte hausse des véhicules électriques

L’année 2023 a également été marquée par une forte hausse des ventes de véhicules électriques. Selon François Roudier « C'est un record, on n'a jamais eu ça, le mouvement vers l'électrification est en marche ».

La PFA rapporte que les ventes de véhicules entièrement électriques ont bondi de 47 % par rapport à 2022, tandis que celles des voitures hybrides ont augmenté de 34 %.

En tête de Podium, le Model Y de Tesla prend sa place de voiture électrique la plus vendue de l’année. Elle est suivie par la Dacia Spring et la MG4, des modèles chinois. La Fiat 500e et la Renault Mégane sont juste derrière dans le classement.

Le diesel passe sous la barre des 10 %

En corrélation avec la hausse des véhicules propres, le diesel a continué à perdre en popularité et passe sous la barre des 10 %. Dix ans auparavant, cette source d'énergie dominait plus de la moitié des ventes, mais sa présence sur le marché a drastiquement diminué à 9,7 % en 2023 avec 171 737 immatriculations, marquant une baisse de 28,2 %.

Par contre, les véhicules à essence conservent leur position avec 36,2 % des parts du marché, une augmentation de 12,8 %, représentée par 641 588 immatriculations.

Le top 10 des ventes en 2023

Voici, tous secteurs confondus, le top 10 des ventes de véhicules particuliers en 2023, selon la PFA :

  • Renault Clio V - 97 471 immatriculations ;
  • Peugeot 208 - 86 263 immatriculations ;
  • Dacia Sandero - 69 106 immatriculations ;
  • Citroën C3 - 59 603 immatriculations ;
  • Peugeot 2008 - 49 344 immatriculations ;
  • Renault Captur - 47 569 immatriculations ;
  • Peugeot 308 - 45 564 immatriculations ;
  • Tesla Model Y - 37 127 immatriculations ;
  • Dacia Duster - 32 625 immatriculations ;
  • Fiat 500 - 31 973 immatriculations.

Une progression à suivre en 2024 ?

La reprise observée sur le marché automobile français est certes encourageante, mais le volume des ventes n'a pas encore retrouvé le niveau symbolique de 2 millions d'unités, un chiffre auquel nous étions coutumiers avant la crise de la Covid-19.

Malgré une baisse des tarifs, l’année 2024 s’annonce plus compliquée. « On est dans une économie d'inflation, l'essence et les véhicules coûtent cher, ce n'est pas favorable à l'automobile, et c'est compliqué de choisir entre essence, hybride, électrique », affirme Grégory Pelletier, directeur de la rédaction de L’Argus.

Nous l’avons vu, 2023 a également marqué un virage vers l'électrification, avec des augmentations significatives dans les ventes de véhicules électriques. Cette tendance devrait se poursuivre en 2024, grâce à l’arrivée de nouveaux véhicules (la nouvelle Citroën C3 et la Renault R5 électrique). Le gouvernement souhaite également booster cette croissance grâce au leasing social, un dispositif de location avec option d'achat (LOA) à partir de 100 euros par mois.

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne