Habilitation Ministère de l’Intérieur : n°212900

Agrément Trésor Public : n°52480

Habilitation carte grise par le Ministère de l'Intérieur

Voitures électriques 2024 : les nouveautés attendues en France

Publié le 7 Mars 2024
Voitures électriques 2024 : Découvrez les dernières nouveautés

Dans l’univers des voitures électriques, 2024 est une année qui s’annonce riche en nouveautés. Alors que la diminution des aides publiques a fait baisser les ventes ces derniers mois au profit des véhicules essence, les constructeurs prévoient la sortie de modèles inédits très attendus. De quoi relancer l’engouement des Français ? Zoom dans cet article.

Les modèles essence ou diesel qui passent à l’électrique

En 2024, la liste des modèles existants qui passeront à l’électrique est longue.

Des citadines et entrées de gamme attendues avec impatience

Dans la catégorie des voitures électriques 2024 très attendues pour concurrencer la Dacia Spring notamment, commençons par la Renault 5 E-Tech. Cette dernière doit être dévoilée à la fin de ce mois de février. Fabriquée en Europe, cette citadine à moins de 25 000€ avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 400 km remplacera la Zoé. Une version sportive, l’Alpine A290, est quant à elle espérée pour la fin de l’année.

Sa principale concurrente sera la Citroën ë-C3 prévue au printemps. Son prix devrait commencer à 23 000€ avec une autonomie de 320 kilomètres WLTP.

Une autre cousine de chez Fiat pointera le bout de son année cet été : la Pandina. Son montant ne devrait pas dépasser 23 000€ pour une autonomie de 320 km.

Enfin, le petit crossover Hyundai Casper sera commercialisé fin 2024. Il devrait valoir moins de 22 000€ pour une autonomie de 200 km. Une variante qui pourrait aller jusqu’à 400 km devrait aussi être présentée.

En parallèle, Volkswagen devrait communiquer sur la concurrente de la Renault 5 E-Tech dont la vente est prévue en 2025 : la Volkswagen ID.2. Quant à Tesla, la marque avait annoncé la production d’un modèle d’entrée de prix qui aurait pour nom de code “Redwood” et qui coûterait moins de 23 000€. En saurons-nous plus les prochains mois ? Deux affaires à suivre.

Voitures électriques 2024 : les SUV continuent leur ascension

Les SUV sont très appréciés en France. Pour allier cet engouement avec le développement nécessaire des automobiles propres, les marques n’hésitent pas à rendre électriques leurs modèles de véhicules phares. Citons pour 2024 :

  • Renault Scénic E-Tech au printemps (à partir de 39 990€ ; autonomie de 430 kilomètres WLTP).
  • Peugeot E-3008 également au printemps (environ 45 000€ ; autonomie de 525 km WLTP).
  • ë-C3 Aircross, la version SUV de la citadine ë-C3.
  • Ford Explorer dans la deuxième partie de l’année (autour de 45 000€, autonomie de 500 km).
  • le SUV compact Kia EV3 qui remplacera le Soul EV dans les prochains mois.
  • le SUV coupé BMW iX2, variante électrique du X2.
  • Mercedes-Benz EQG, version électrique de la classe G, SUV tout-terrain.

Les berlines et les breaks

Concernant les berlines et les breaks, les principaux modèles de voitures électriques 2024 issus de leurs grands frères thermiques sont :

  • Mercedes CLA électrique (Coupé quatre portes). Elle fait particulièrement parler d’elle puisqu’elle promet une très basse consommation et une grande autonomie (750 km WLTP).
  • A6 e-tron, la berline Sportback d’Audi qui devrait atteindre les 700 km d’autonomie.
  • BMW i5 Touring (version électrique de la variante break de la Série 5). Prévue au printemps, elle vise les 582 km d’autonomie.

Les nouveaux modèles de voitures électriques 2024 et les marques chinoises

Les nouveaux modèles de voitures électriques 2024, bien que moins nombreux, ne sont pas en reste, notamment pour les SUV. Parmi ceux-ci seront présentés :

  • Toyota Urban SUV qui pourrait être commandé à la fin de l’année.
  • le SUV 7 places Hyundai Ioniq 7.
  • le SUV Coupé Cupra Tavascan (plus de 500 km d’autonomie).
  • le SUV familial Skoda Elroq.
  • le petit SUV Mini Aceman.
  • peut-être le DS 8 Crossover.
  • le petit SUV Alfa Romeo Milano. Le premier modèle de grande série 100% électrique du constructeur.
  • la berline Maserati Quattroporte pour laquelle nous attendons plus de détails dans le courant de l’année.

Plusieurs nouveautés verront aussi probablement le jour en 2024 du côté des marques chinoises qui pourraient commencer leur offensive sur le marché européen.

C’est le cas de BYD, qui commercialisera cette année son Seal U, un SUV de 420 km ou 500 km WLTP d’autonomie à partir de 50 000€. De même pour le SUV Coupé Song L.

Une citadine, la Seagull, est également prévue entre 20 000€ à 25 000€.

En outre, Zeekr, du groupe Geely, a déjà sorti trois modèles ailleurs en Europe : le break 001, le crossover compact X et la berline 007. Leur haute technologie, leur autonomie (870 km d’autonomie pour la berline électrique !), leur vitesse de recharge et leur prix devraient remporter un grand succès si elles arrivaient en France. Mais l’entreprise n’a encore rien fait savoir à ce sujet.

MG commercialisera de son côté cet été un roadster électrique, le Cyberster. Avec ses 450 km d’autonomie, il devrait valoir aux environs de 65 000€. Par ailleurs, peut-être verrons-nous d’autres marques faire leur chemin, comme Xpeng, HiPhi, Exeed ou Li Auto.

Pour conclure, il n’y aura que l’embarras du choix sur le marché des voitures électriques 2024. Notons tout de même la profusion de SUV, l’arrivée des citadines d’entrée de prix et la timide commercialisation des berlines et des breaks. Ajoutons qu’avec la fin du bonus écologique, les anciens modèles devraient voir leur coût baisser cette année. Besoin d’une carte grise pour votre nouveau véhicule électrique ? Rendez-vous sur la page dédiée aux véhicules zéro-émission sur Guichet Carte Grise !

Dossier constitué en 5 minutes, traitement en 24h.
Nouvelle carte grise dans votre boîte aux lettres dans les 2 jours suivants.

J’enregistre ma formalité en ligne